Return to site

Dormir

C’est si bon de dormir… t’es d’accord ?

· Suggestions,Réfléxion,Vivre

Et pourtant :

  • Si tu es comme la plupart des gens tu ne dors pas assez. Tu « récupères » le week-end, en vacances... ou jamais.
  • Si l’expression « dormir comme un bébé » existe, c’est parce que malheureusement, tôt ou tard, toi, comme tout le monde tu as ou auras des problèmes de sommeil
  • Tant que tout cela n’est pas gravissime, tu acceptes de manquer de sommeil, voire tu te sens « victorieux » socialement. T’es fatigué, parce que tu t’éclates tellement dans ta life, que ta boite a une croissance de malade, et aussi parce que tu es génialissime et tellement sollicité par les autres…

Par ailleurs, lorsque tu prends soin d’un tout petit, que ce soit ton enfant ou celui d’un autre, tu agis en adulte responsable : tu fais de ton mieux pour qu’il dorme assez la nuit et durant la journée, avec une à plusieurs siestes. Parce que, au-delà de la sagesse populaire qui dit qu’un enfant doit dormir, il y a souvent le comportement de cet enfant qui vient ancrer la pratique : un enfant fatigué devient vite pénible pour son entourage et cela se voit qu’il n’est pas bien, cela fait de la peine à voir. Je n’entre pas dans les détails, tu vois ce que je veux dire.

Pourquoi en serait-il autrement pour toi, humain adulte ?

Peut-être que c’est simplement parce que personne n’est là pour t’imposer d’éteindre la lumière ? Ou alors que tu n’y arrives pas parce que tu as trop de choses à faire ?

Je t’invite à te poser quelques questions :

Es-tu certain de mettre le fait d’être reposé dans les priorités N° 1 de ta vie ? De considérer le sommeil à sa juste place ? C’est-à-dire à une place fondamentale, prioritaire, que rien ne peut remplacer ?

Il est bien sûr des moments particuliers de vie qui valent une nuit blanche. Possible aussi que ton emploi du temps ne te permet pas de respecter ton besoin de sommeil ET d’assurer les engagements pris pendant quelques jours. Tu as pu remarquer aussi que, parfois alors que tu n’avais clairement pas assez dormi, tu as eu une énergie d’enfer toute la journée et tu n’as pas sentie la fatigue ? Tu as des périodes, où tu dors beaucoup, comme si le sommeil était un refuge. D’autres moments où tu es pris d’une irrésistible envie de dormir en public et tu te rends comptes – à ta grande honte – que c’est simplement parce que tu t’ennuies ?

C’est inénarrable tout ce qui peut se produire avec le sommeil.

Et cela n’est pas un problème. Tu es humain, non une machine. Impossible d’être à 100% tout le temps parfaitement reposé. En revanche, être la plupart du temps fatigué, est un problème.

L’important est de prendre conscience que prendre soin de toi, c’est respecter tes besoins de repos en répondant à celui dormir. Cela veut dire commencer par connaitre tes besoins (combien de temps en général pour une nuit, quelle préférence d’horaire), si ton cerveau gauche l’ignore, ton corps le sait !

Ton rythme de sommeil peut varier en fonction de tes activités du moment, des saisons… Tu peux choisir un moment de vacances, ou une période durant l’année (pendant 1, 2 mois) où tu vas faire en sorte d’être le plus souvent au calme chez toi, à l’heure supposée de ton endormissement naturel pour découvrir ton rythme. En tâtonnant tu vas trouver ce qui est confortable pour toi. Lorsque l’on ne dort pas assez il est souvent plus facile de réaménager les soirées que les matins. A toi de voir pour toi, peut être que c’est plus facile de décaler l’heure du réveil ou de t’aménager une pause plus longue au déjeuner. En tout cas, je te conseille vivement de t’inspirer de la nature : que ce soit le soir ou le matin, il est a priori plus facile de dormir quand il fait nuit.

Pour ressentir le moment où tu as envie de dormir, c’est comme pour tout ressenti interne, il faut la disponibilité pour. Autrement dit le soir, si tu es en train de faire une activité tranquille (lire un roman, papoter avec ton/ta chéri(e), faire un câlin à ton chien…) cela a plus de chance de se produire que si tu es dans une activité stimulante (refaire le monde avec un pote, regarder une série TV de celle hyper bien conçue où il est impossible de ne pas enchainer sur l’épisode suivant).

Petit aparté sur l’alcool qui fait partie de notre culture tellement fort qu’on ne se rend parfois pas compte de son impact. Si tu bois, tu ne peux entendre les signaux de ton besoin de sommeil parce que l’alcool est un excitant. Peut-être que tu es persuadé du contraire, que l’alcool te fait dormir. En fait l’alcool te tiens éveillé, puis, avoir bu t’aide à t’endormir, voire t’écrouler comme une masse. Ce qui est très différent que le ressenti délicat de l’envie d’aller dormir. Pendant la phase où l’alcool te tiens éveillé, il te fait rater le passage du Marchand de Sable, voire plusieurs passage si tu bois toute la nuit ;-)

Prendre soin de toi, c’est je crois s’offrir de la douceur. La douceur d’un réveil naturel, parce que tu es repu de sommeil, tu n’as simplement plus besoin de dormir. Vise ce critère : avoir le plus souvent possible un réveil en douceur. N’imagine pas que cela aura lieu tous les matins, fait de ton mieux pour que ce soit le plus souvent possible.

Quand vraiment tu n'as pas pu faire autrement que d'avoir une nuit trop courte

Une fois que tu as pris de nouvelles habitudes, et que tu te retrouves un soir, à te coucher après le premier passage du Marchand de Sable, ne culpabilise-pas. La vie n'est pas linéaire, ni contrôlable. Regarde plutôt, si tu peux aménager ton emploi du temps du lendemain : mettre le réveil un peu plus tard, caler un petit moment après le déjeuner pour te reposer (pas forcément dormir, être au calme et fermer les yeux en respirant tranquillement par exemple), t’assurer que ta soirée sera calme et que tu pourras te coucher dès que l’envie s’en fait sentir.

Note que ces propos ne visent pas à résoudre tes insomnies ou ta fatigue chronique, même s’ils peuvent y contribuer. Simplement parce que je crois que les insomnies ou autres problèmes de fatigues chroniques sont liés à ta vie dans sa globalité. Comme souvent la cause d’un problème n’est pas là où ses conséquences se manifestent.

Toi seul peut découvrir tes besoins de sommeil et les ajuster au fil de tes jours. Si cela n’est pas possible, interroge la nécessité du contenu de tes jours et de tes journées. Est-ce vraiment composé de choses plus essentielles que de répondre à tes besoins physiologiques de type dormir assez ?

Aimée

Créatrice de PSdeToi

www.psdetoi.fr

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK