Return to site

Penser d'abord à soi en recevant un cadeau

L'art et la manière d'être impoli - en apparence - et autres réflexions cadesques

· Suggestions,Evènement,Amour,Vivre,S'OuvrirASoi

Les cadeaux sont un carrefour entre la relation à l’autre et la relation à soi. Notre sociabilité nous a appris à privilégier la relation à l’autre lorsque l’on reçoit. Il parait qu’il est poli de sourire et de dire merci et que les autres options seraient risquées socialement.

Nous vous proposons aujourd’hui de prendre le risque d'avoir l'air impoli pour prendre soin de vous. Cela vaut le coup, promis.

Prendre soin de soi en recevant un cadeau

Avez-vous remarqué qu’ouvrir un cadeau n’est pas toujours une expérience agréable ? Que notre conditionnement nous contraint parfois à une distorsion : feindre la joie… alors que ce n’est pas cette émotion qui est présente ?

Avant de dire merci en mode automatique, on peut s’autoriser à prendre 2 secondes avec soi.

Est-ce que recevoir ce cadeau :

  • Vous emplie de joie ? si oui, la bonne idée est d’aller au-delà du merci, de raconter l’effet que cela vous fait à la personne en question. Elle partagera votre joie, elle en saura plus sur vous, et c'est aussi une opportunité de vous sentir connecté, en lien profond avec cette personne.
  • Vous indiffère ? portez votre attention sur l’intention de la personne de vous faire plaisir et trouvez quelque chose de positif sur le cadeau lui-même à dire… une façon de rester en phase avec vous et en lien avec l'intention de l'autre.
  • Vous ennuie, dérange, agace… au-delà du merci spontané de politesse, vous pouvez prendre le temps de vous interroger. Qu’est ce qui se passe en vous ? Que ce passe-t-il dans la relation ? en particulier s’il arrive souvent que cette personne vous fasse des cadeaux déplaisants.

Refuser un cadeau

Le plus simple socialement, sur le court terme, est souvent d’accepter le cadeau quitte à ne jamais l’utiliser ou à le donner/vendre rapidement.

Est-ce la meilleure option pour prendre soin de soi ? du lien avec l'autre ?

Pas toujours. Parfois il vaut mieux refuser un cadeau ou le rendre après un temps de réflexion, par respect pour vous, ou si refuser permet de faire évoluer la relation avec un proche.

Voici trois exemples :

  • Les cadeaux intéressés : « je t’offre un vélo car quand je fais des balades, à vélo le week-end, j’aimerais que tu viennes avec moi », à quelqu’un qui n’a jamais exprimé de goût pour les balades à vélo et n’a pas été consulté au préalable.
  • Le cadeau peu attentionné à répétition : « je t’ai pris ça parce que je me suis dit que si tu n’aimais pas, ce n’est pas grave, je le garderai, moi j’adoooore ! ». La personne qui a entendu cette phrase (oui, quasiment tout vient d’histoires vécues sur ce blog) a laissé reposer sa surprise. Puis elle a réalisé qu’effectivement ce cadeau était bien dans les goûts de l’offreur et pas dans les siens. Cela lui donnait l’impression de ne pas en avoir reçu de cadeau. Elle a donc rendu l’objet en question d’autant plus facilement qu’elle y avait été invitée. A un offreur qui ne pensait pas être pris au mot… et qui a compris qu’un cadeau c’est d’abord une attention à l’autre.
  • Les cadeaux impliquants pour celui qui le reçoit : La box expérience extrême (saut en parachute, élastique....) tout le monde n'est pas adepte des sensations fortes. 
    Un cadeau Prends Soin de Toi. Oui, Prends Soin de Toi a des bon-cadeaux. Oui bien sûr il faut en acheter. Pleins ! Mais pas à n’importe qui. Pour la session découverte vous pouvez vous fiez à votre avis. Pour le programme entier, mieux vaut vous assurer que la personne en a vraiment envie en lui en parlant, simplement.
    Car c'est un cadeau impliquant.

Exprimer ses envies de cadeau

Non ce n’est pas impoli en soi. Exprimer ce qui vous ferait plaisir à votre entourage, c’est même souvent rendre service. Dans la mesure où cela est bien un souhait formulé comme tel et non une exigence.

C'est là qu'un point d'attention sur vos intentions s'impose. Etes-vous certain que si l'on vous offre autre chose, ce ne sera "pas grave" ?

Oser offrir, ce qui n’a pas ou peu de valeur marchande

Dans notre culture dépenser de l’argent pour faire un cadeau, de préférence matériel que l’on peut toucher, voire de « marque » apparaît une norme sociale. Le montant financier dépensé dirait la taille de l'affection.

Ce n’est pourtant pas ce qui procure le plus de plaisir. Enfant on vous l’a dit, et probablement que vous aussi vous le dites aux enfants : un vrai cadeau vient du cœur, il n’y a que cela qui compte. En avez-vous vue la démonstration enfant ? En faites-vous la démonstration aux enfants qui vous entourent ?

Tout achat de bien matériel peut venir du cœur bien sûr, mais quand on pense d’abord par le cœur on n’a pas la même liste de cadeau à offrir.

Quelques idées de cadeaux, déconnectés du porte-monnaie, à offrir ou se faire offrir, et que Dame Nature saura aussi apprécier :

  • vivre quelque chose ensemble : une ballade, un spectacle, un dîner, un atelier cuisine. Ce cadeau est particulièrement apprécié par les enfants lorsqu’il est offert par un adulte qui ne s’occupe pas de lui au quotidien et qui lui offrira toute son attention pendant l’expérience. Idem entre adultes qui se voient peu ou toujours en coup de vent, sans espace d'attention l'un à l'autre.
  • offrir quelque chose de lié aux dons de celui qui offre (lire ou écrire un texte ou un poème, chanter ou composer un morceau de musique). Cela peut être aussi quelque chose de matériel fait maison si vous vous assurez de la demande expressément. L’écharpe tricotée avec amour c’est super si elle ne jure pas avec son manteau préféré.
  • faire une déclaration d'amour ou d'amitié : l'écrire, la dessiner, la peindre, la clamer en public... mille et une façon en direct du cœur pour dire comment un lien vous nourrit et exprimer votre joie à la personne concernée, la joie de votre lien et du simple fait qu'elle existe.
  • offrir quelque chose qui s’autodétruit par l’usage et se consomme sans celui qui  offre (à boire ou à manger, des fleurs coupées…) dans les cadeaux les plus «ToutTerrain ».
  • de l’argent pour participer à un achat coûteux important pour la personne. Photos de ce qui sera acheté ou vécu grâce à cette cagnotte peuvent être bienvenus.

Les plus joueurs peuvent demander pour un anniversaire ou lors des fêtes de fin d'année à ne recevoir que des cadeaux qui ne s'achètent pas ou s'autodétruisent par l'usage.

Chiche ?

Aimée

Créatrice de Prends Soin de Toi

www.psdetoi.fr

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK