Énergie vitale, kézaco ?

Retranscription non-littérale d'une interview pour Kalima.me

· Vivre,Spiritualité,Présence,conscience

Ces questions sont issues d’une interview par Kalima.me, avec qui je collabore dans l'animation de cercles de parole en ligne et en présentiel.

Qu’est-ce que l’énergie vitale ?

L’origine grecque d’énergie signifie : “force en actions”.

L'énergie vitale, c’est donc la force qui actionne la vie. Par nature, une énergie circule, en chacun de nous et autour de nous, dans tout ce qui est traversé par la vie au sens large. Une énergie a des polarités positives et négatives, ce qui fait des attractions ou au contraire des aversions. 

Bien sûr, je sens ma propre énergie, dans mon corps physique. Je sens aussi de l’énergie autour de moi.

Voici 3  exemples : 

  • Celle des autres personne : je dis "cette personne-là, je ne la sens pas du tout” ou encore, je sens la présence de quelqu’un que je n’ai pas vu arriver derrière moi.
  • La lune aussi est vivante. Les personnes sensibles à son énergie sont dites lunatiques. Ce mot est un peu péjoratif. Alors qu’elles vivent des sensations, agréables ou désagréables, aux différentes phases de la Lune. 
  • Ou encore l’énergie du règne végétal. C’est le principe de la sylvothérapie : bénéficier de l’énergie des arbres. Cette énergie est réputée positive pour nous. Pourtant, l’énergie des arbres ne provoquent pas des sensations forcément agréables. Disons, que cela dépend de la rencontre entre une personne et l’arbre ou la forêt en question. Peut être aussi que les citadins sont tellement en manque de l'énergie végétale qu'elle leur est généralement ressourçante.

Une énergie n’est ni bonne ni mauvaise. Quand on dit “mauvaise énergie”, cela veut dire désagréable ou nuisible à une personne à un moment donné. Il n’y a pas d’absolu.

Pourquoi est-ce important?

Tout ce que je vis ou pas dans mon quotidien comme à l'échelle de ma vie entière est lié à mon énergie vitale. Que ce soit mon épanouissement, ma capacité à réaliser mes rêves ou encore à vivre en harmonie avec les autres.

L'énergie vitale ce n'est pas important, c'est fondamental!

Comment en prendre soin?

Cette énergie concerne l’ensemble de ton mode de vie.  Comment tu te réveilles le matin, ce que tu manges et dans quelles conditions, tes déplacements, ton lieu de vie, qui tu fréquentes… 

Tu peux t’inspirer de ce qui est dit, en général, pour les êtres humains. Cela peut être difficile car la liste est longue, et surtout dogmatique. S'inspirer du vécu des autres pour vivre sa propre expérience est intéressant.

Aussi les premiers pas que je te propose sont :

  • observer sur une journée quels sont les moments où tu ressens le plein d’énergie, ceux où tu en as tellement donné que tu te sens épuisée.  
  • expérimenter, faire différemment pour voir si cela change ton niveau d’énergie en situation. Cela peut être sur de petites choses comme par exemple prendre ton vélo le matin plutôt que les transports, ou encore écourter une réunion de famille à laquelle tu n’as pas envie d'aller. Aussi sur lors de moments plus important, symbolique, comme prendre la décision de Sécher Noël.

Ce n'est pas tant avec la tête que tu vas réfléchir, c'est plutôt en écoutant tes ressentis corporels où ce que te dis ton cœur.  Quand je reçois de l'énergie, j’ai la cage thoracique légère, ouverte, je me sens détendu.  Si j’en donne trop dans une situation, je sens mon plexus serré, ma poitrine et mes épaules qui se crispent. Pour toi, ce peut être différent.

Est-ce un sujet individuel ou collectif ?

Les deux!

C'est exactement comme l’hygiène corporelle. Quand je prends une douche, il n'y a que moi qui peux le faire.  Pourtant, si je décide d'arrêter de me laver, cela va avoir des conséquences sur d'autres personnes que moi.  Je pourrais avoir la responsabilité de répandre des maladies, avoir une odeur désagréable, une apparence peu avenante...

L'énergie vitale, c'est pareil, il n'y a que moi qui peux m'en occuper. Cela a un impact sur moi, et aussi sur l'ensemble de mon environnement.

Est-ce qu'il y a un lien entre énergie et émotion ?

Oui, car nos émotions sont les panneaux indicateurs de besoins satisfaits ou non-satisfaits.  Si je ressens de la colère, cela va me prendre de l'énergie de vivre cette situation où mes besoins ne sont pas satisfaits, si cela dure, je peux m’épuiser! A l'inverse, si je vis une joie immense, je m’emplis d’énergie grâce à un besoin comblé.

L'énergie vitale ne se limite pas aux émotions, elle est bien plus vaste.

Est-ce que participer à des groupes de partage, peut aider dans la gestion de son énergie?

Oui, notamment pour 3 raisons :

  1. écouter vraiment l'autre me permet de ressentir l'énergie qui circule dans cette personne et à l'intérieur du groupe de partage
  2. parler de moi à voix haute en disant “je” m'aide à me rendre compte de ce qui m'ouvre à la vie, de ce qui me ferme, de comment ça vibre en moi, beaucoup plus facilement que quand je me parle intérieurement tout seul
  3. pratiquer l'authenticité dans un cercle, m'autorise à oser sortir des conditionnements éducatifs, sociaux, culturels, qui brident mon énergie vitale dans ma vie quotidienne

As-tu une phrase fétiche ?

J'en ai plein ! Sur ce sujet, je vais en partager deux :

“A chaque jour suffit sa joie.”

“J'ai une idée folle, c'est qu'elle est bonne.”

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK