Revenir au site

Honorer sa vie

En conscience d'être un, indispensable au tout

D'abord honorer la vie

Le 28 octobre, une petite semaine avant mon départ, j'ai rendez-vous avec un ami. Pause au milieu de la liste infinie de choses à faire, toutes "urgentes". Pause pour honorer la vie par une activité méditative, qui, par nature, met de côté ce qui se passe à l'extérieur. Une bulle de présence à soi, à l'autre, à la paix et la sérénité qu'apporte l'énergie d'amour qui circule naturellement lorsque nos cœurs s'ouvrent.

En fin de soirée, dans mon contexte de déménagement, je consulte tout de même mes messages. Plusieurs personnes de mon entourage me demandent si mon projet tient toujours ou comment je vais faire suite aux annonces du gouvernement.

J'observe seulement aujourd'hui que, aucun d'entre eux ne mentionnait le contenu de cette actualité. Merci!

En effet, après avoir échangé sur le sujet, en conscience qu'il n'y a aucune urgence, nous décidons de reporter au lendemain midi la découverte de cette actualité. Nous sommes dans la joie de privilégier notre état de profond bien être encore quelques heures, face à ces nouvelles.

Le lendemain matin je me vois répondre à une amie qui me demande comment je me positionne face aux annonces du gouvernement et mon projet, que je fais comme d'habitude : je garde mon cap, ma "position" est celle de mon chemin de vie. Ce qui se passe à l'extérieur fait partie du contexte auquel je m'adapterai si nécessaire.

Mon chemin personnel pour cadre de vie

Lorsque j'ai décidé de quitter la France pour aller vivre en itinérance sur la Terre, quelques semaines auparavant, il était évident pour moi qu'il y aurait bientôt un nouveau confinement.

Inévitable. Depuis fin août, saison où la température est défavorable à la propagation du virus qui a supplanté la météo dans les conversations sociales, nous étions déjà à Paris masqués dedans comme dehors. Qu'allait-il se passer lorsque les températures allaient baisser ? A la saison traditionnelle de la grippe ? Il était évident que la "sécurisation sanitaire" monterait d'un cran.

Ce que j'ignorais c'est si la date de mon départ aurait lieu avant ou après ce nouveau confinement ou d'autres mesures.

Ce que je savais c'est que cela se passait autour de moi, ce n'était pas ma vie, simplement un élément de contexte. Quoi qu'il advienne j'étais centrée sur mon chemin, mon besoin d'aller me connecter à la Terre, qui m'exige de quitter la France.

Je me souviens m'être dit avec humour : "s'il n'y a plus d'avion j'irai par la terre, je traverserai, la France, l'Espagne et le Portugal et puis arrivée là-bas je trouverai bien un bateau pour me conduire à bon port !"

Je savais aussi que le sujet "sanitaire" n'est pas un sujet français et que j'ai à composer avec où que je sois.

Si j'étais si tranquille c'est parce que j'ai appris à différencier mon propre cadre et le contexte. A être lucide sur ce contexte, à l'accepter, même lorsqu'il ne m'arrange pas. Ce n'est pas une science exacte chez moi! Je suis humaine ;-) Simplement, la guidance de mon cœur est mon cadre. Ce n'est pas un truc en solo c'est au contraire quelque chose de très connecté grâce à l'accompagnement de mes guides spirituels. Je suis connectée au monde, et donc à l'intérêt collectif, sur d'autres plans que ceux des gouvernements ou de la culture dominante de notre société actuelle.

A cœur vaillant, l'infini des possibilités du quotidien s'ouvre. C'est le sujet de mon premier livre, Expérimenteur au Cœur Clair. Cela s'exprime chaque jour dans ma vie et ne cesse de me surprendre.

Chacun son chemin, sa posture de résistance à l’environnent instable et insécure

Je crois que chacun de nous a aujourd'hui un rôle à jouer pour respecter son être et contribuer à l'évolution importante que nous vivons.

Certains ont besoin de cultiver leur intériorité, de se mettre en retrait, simplement pour prendre soin d'eux-même. D'autres vont cultiver le calme, la sérénité, l'amour universel et le répandre autour d'eux.

D'autres sont emplis de colère, une colère qui peut tourner au fond d'eux et qui peut aussi s'exprimer sous forme de changements importants dans leur vie. Ils peuvent suivre ou emmener d'autres personnes avec eux. Certains vont se rebeller, trouver une façon de continuer à vivre "normalement".

Entre chacun d'entre nous, il y a des oppositions apparentes.

Elles ne sont qu'apparences parce qu'au fond nous sommes tous unis. Nous formons un tout dans sa complémentarité. Cette complémentarité s'exprime dans nos diversités et nos différences.

Ne nous méprenons pas. Ne pensons pas, n'agissons pas, comme si l'autre était notre ennemi parce qu'il va dans le sens contraire de nous. Il incarne simplement une autre partie du tout que nous formons. Celui grâce à qui nous pouvons être tranquillement aligné dans notre être profond, car l'équilibre est assuré.

Encore une fois, ne nous méprenons pas. Cultivons la capacité à ouvrir nos coeurs, à développer foi et confiance dans le fait que tout cela a une bonne raison d'être. Permettre à notre humanité et à l'ensemble du vivant de poursuivre son évolution.

Large programme ! La résistance, comme dans la chanson de France Gall, au sens d'honorer sa vie, peut prendre mille et une forme.

Pour vous aider à identifier et concrétiser la vôtre, j'ai créé le prochain atelier PSdeToi avec cette thématique "Résistance".

Cet atelier particulier s'appuie sur la méthode éprouvée des ateliers PSdetoi et propose 3 moments complémentaires :

  1. Connexion intérieure à l'énergie de votre cœur
  2. Partage de votre situation personnelle, identification de vos enjeux
  3. Positionnement sur votre chemin, pour être tel cet arbre qui accueille le contexte de la météo qui change et reste droit, pleinement vivant, enraciné dans le sol et connecté au ciel.

Vous repartirez avec une carte à expérimenter dans les jours qui suivent.

La charte PSdeToi s'applique : Non-jugement - confidentialité - emploi du "je" - sincérité

C'est avec une grande joie, beaucoup de paix et d'amour que j'animerai cet atelier ou chacun est accueilli dans sa singularité.

1h30, via zoom, le mercredi 11 novembre, 17h30 (h. de Paris) depuis Sao Miguel, archipel des Açores.

Pour assurer un petit groupe de participants, la réservation est obligatoire, tarif en conscience entre 11 et 33 euros.

Par ailleurs, les sessions de coaching individuels reprennent : infos et rdv par ici.

Que chacun d'entre nous puisse identifier et occuper sa juste place dans la sérénité. Observer et accueillir la diversité des êtres qui l'entourent, en conscience que chacun de nous est indispensable : ce sont nos différences qui apportent l'équilibre du monde.

Aimée

Créatrice de PSdeToi

Auteure : Expérimenteur au Cœur Clair, 7 histoires ordinaires avec les animaux totem (en cours d'édition)

Pour recevoir les articles de ce blog par mail, c'est par ici !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK