Return to site

"Prends soin de toi !"

Tu es décidé : à partir de tout de suite, tu vas (mieux) prendre soin de toi.

· Pensées,Suggestions

Il y a le « Prends soin de toi ! » glissé avec douceur et tendresse (« parce que je t’aime et que j’ai envie que tu ailles bien »). Il y a le « Prends soin de toi ! » lancé brutalement, comme un reproche voire une menace (« parce que là, tu nous em….. tous : "Peut-être que je t’aime et je me soucis de toi, mais ça va pas durer très longtemps si tu continues comme ça »). Il y aussi le « Prends soin de toi », de conclusion, une forme d’adieu de celui qui s'en va. Ce prends soin de toi a un sous-titre « fais le toi, car je ne serai plus là pour le faire ».

Le sujet de soi est profondément intime. C'est pour cette raison que j'ai décidé de te dire tu, pour t’aider à accéder aux parts les plus intimes de ta personne. Il y a aussi une autre raison : prendre soin de soi nécessite un dialogue intérieur, en général on se tutoie soi-même

La réalité est que prendre soin d’un autre que soi est à ranger dans la catégorie des illusions. Je n’ai rien contre les illusions, elles font partie de la vie d’un être humain normalement constitué. Je souligne juste le fait qu’il est souhaitable de faire la différence entre illusion et réalité. Que rien ne t’empêche d’apprécier l’intention de quelqu’un qui souhaite prendre soin de toi. Seulement ce n’est pas de cela dont je parle ici.

Cette expression, très employée, place celui qui la reçoit, face à une contradiction. Il y aurait à la fois le devoir de prendre soin de soi, de trouver du temps pour, et la culpabilité qui va avec. Parce que commencer par soi, c’est être égoïste, c’est mal. Ou alors c’est dévalorisant : ce ne serait pas nécessaire, sauf pour les gens fragiles…. Ou ceux qui n’ayant « pas de vie » aurait du temps libre. Ou encore, c’est mission impossible entre la vie pro et la vie de famille.

Bref, prendre soin de soi ne va pas de soi.

Toi d'abord... oui tu as bien lu!

Cette contradiction est bien illustrée par cette superbe vidéo sur la gestion des priorités de TA vie. Celle avec l’image du bocal qu’il faut remplir par les plus gros cailloux (les choses les plus importantes) d’abord, parce que sinon les grains de sable (les choses les moins importantes) prendront toute la place. Tout le monde like et partage cette vidéo. Et je reconnais que l’analogie est belle. Cela dit, moi, je la trouve flippante. Elle me fait peur car, avec l’objectif de t’aider, elle renforce le problème en faisant une grosse impasse sur... toi ! Le premier des plus gros cailloux, est mentionné : ta famille (c'est un peu l'injonction d'en avoir une et de la faire passer en premier). Toi, tu n’apparais jamais, même dans la dernière goutte de bière. Comme si l’absence du soi, venait confirmer que le « soi » va de soi, qu’il est connu, reconnu, autonome et que donc, on n'aurait pas besoin d’en prendre soin.

C’est faux.

Sans soin, le soi semble s’oublier ou dormir. Il entretient un mal-être souterrain constant, parfois à demi-conscient avec le sentiment de passer à côté de sa vie. Ou alors le soi se révolte et génère des crises existentielles plus ou moins révolutionnaires. Douloureuse et salvatrice.

C’est bien parce que cet oubli est dangereux que, chaque fois que tu prends l’avion, l’hôtesse précise les règles de sécurité, en cas de dépressurisation de l’appareil : toi d’abord, même si ton voisin est ton enfant !

Aujourd’hui tu sais qu’il est temps de prendre davantage soin de toi. Maintenant. Tu es dans cette prise de conscience. Tu t'apprêtes donc à découvrir que, contrairement à la culture dominante, prendre soin de toi (pour de vrai, nous ne parlons pas seulement d’une journée dans un Spa ou d’un week-end de motards, même si c’est très bon pour toi), t’amenera à :

  • être vraiment généreux, à offrir la disponibilité de ton cœur et de ton agenda
  • gagner en clarté sur tes besoins, tes désirs, tu feras donc ce que tu as à faire, en moins de temps, avec plus de joie et de légèreté
  • avoir un autre regard sur les autres et le monde dans lequel tu vis, tu deviendras alors un citoyen plus responsable et autonome

Et bien d’autres choses encore.

Pour cela il va falloir faire le premier pas.

Prendre soin de toi c’est te mettre en priorité dans ta vie, quel que soit le contexte, c’est un mode de vie. S’il faut faire des choses concrètes pour prendre soin de toi, il est aussi nécessaire que tu crées de l’espace en toi pour te découvrir. Car sinon, même si tout est là, en toi, c’est tellement planqué que tu pourrais avoir l’impression qu’il n’y a rien d’intéressant à voir. Ou alors, pire, qu’il y a du mauvais en toi. Et avoir peur. Préférer ne pas explorer que prendre le risque de cette réalité affreuse.

C’est pourquoi je tiens à te dire dès maintenant :

  • L’impression du « rien » ou du « très peu intéressant » est là tant que tu ne crées pas d’espace pour toi. Si tu ouvres « Toi », tu vas découvrir des choses variées, merveilleuses pour toi et les autres
  • L’impression du « mauvais » est liée à ta souffrance, et ton jugement moral qui en fait partie. En prenant soin de toi, ta souffrance va diminuer, et tu découvriras que, comme tout être humain, tu es profondément bon

Et c’est tout cela que je vais partager avec toi. Toi, qui sait que oui, tu devrais prendre plus soin de toi, mais qui ne sait pas quoi faire ou comment le faire.

Et je te dis tout de suite : je t’accompagne sur la route, et c’est toi qui fait le chemin. Tu vas créer ton aventure intérieure, celle où ton voyage peut être plus important que ta destination.

Alors, tu es prêt ?

Pour savoir qui je suis, je t'invite à consulter A propos d'Aimée.

Tout comme l'ensemble des articles de ce blog, ils ne parlent pas tous directement de ma vie, mais toujours du regard que je porte sur la vie et notre condition d'être spirituel vivant une expérience humaine.

Aimée

Créatrice de PSdeToi

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK